Comment financer son aventure On The Road a Game via des sponsors

Belgian Mum's - On The Road a Game

Réduire le prix de On The Road a Game à quelques dizaines d’Euros : c’est le défi que se sont lancé – et qu’ont relevé – les Belgian Mum’s. Elles nous expliquent leur histoire…

Les Belgian Mum’s, comme leur nom d’équipe l’indique, sont 4 mamans belges, entre 38 et 43 ans. Amies dans la vie, elles partageaient l’envie de vivre ensemble une aventure différente, pour partager des moments de joie, de bonne humeur, de partage et de découverte hors de leur train train quotidien. Bref, de s’embarquer pour l’aventure On The Road a Game 😉.

Seul hic: le prix du voyage, hors budget pour certaines d’entre elles. Un « hic », certes, mais sûrement pas un obstacle insurmontable pour ces 4 nanas pleines de ressources !

OTR – Comment vous est venue l’idée de faire financer votre voyage On The Road a Game par le biais du sponsoring ?

Stéphanie (Belgian Mum’s) – « J’avais déjà financé une voiture de cette manière en 2010. Je me suis donc dit que si c’était possible pour une voiture ce serait possible pour un voyage. Nous étions 4 à vouloir partir dont 2 qui ne pouvaient pas se permettre cette dépense. Comme je voulais absolument vivre cette aventure avec elles, j’ai lancé l’idée. Elles m’ont immédiatement suivie. »

OTR – Quelles ont été les conditions proposées aux sponsors pour pouvoir obtenir de l’aide financière ? Qu’avez-vous offert comme visibilité ?

Stéphanie – « Nous avons demandé une contribution en échange d’une publicité sur un sac ou une veste en expliquant le principe de l’aventure. Nous avons créé une page Facebook pour permettre à nos amis de nous suivre. En partageant nos photos et nos vidéos, nous mettions ainsi en avant les sponsors auprès de notre entourage. »

OTR – Quel montant demandiez-vous pour ce sponsoring ?

Stéphanie – « Nous avions fixé le prix d’une présence sur nos vestes ou nos sacs à 300 Euros. »

La tombola : l’autre bonne idée pour financer son voyage On The Road a Game

OTR – Avez-vous eu recours à d’autres moyens (autres que le sponsoring) pour financer ce voyage ?

Stéphanie – « Souvent, les commerçants nous proposaient des produits ou des bons d’achat plutôt que de l’argent. Nous avons ainsi reçu des bons de restaurants, des bouteilles de vins et de champagne, des bijoux, des sacs ou encore des bons pour des prestations chez des coiffeurs ou chez une esthéticienne. Nous avons donc organisé une tombola intitulée « Il faut croire en ses rêves ». Chaque billet était vendu 25€ mais avec la garantie de gagner un lot d’une valeur au minimum équivalente. Nous avions même mis en jeu un shooting photo d’une valeur de 250€ ! »

OTR – Au final, combien le voyage vous a-t-il coûté ?

Stéphanie – « L’opération totale a été un énorme succès. Grâce aux sponsors et à la tombola, plus un peu d’aide de nos proches, nous n’avons payé que 30€ chacune ! 😊 »

OTR – Pour conclure, quels conseils donneriez-vous aux futurs Voya-Joueurs dont le budget est trop limité pour le prix d’un voyage On The Road a Game et qui souhaiteraient suivre votre exemple ?

Stéphanie – « Qui ne tente pas a déjà perdu ! il faut se battre pour vivre ses rêves, montrer aux gens son enthousiasme, son envie. On ne vit qu’une fois ! Il faut se dépasser pour atteindre son objectif.
Pour approcher les sponsors je conseille de dresser une liste des commerces et sociétés qui pourraient vous aider, et surtout de penser à ce qu’on peut promettre en échange. Il est important de bien ficeler son idée, de montrer que c’est du concret. Ensuite ? Il faut foncer sans hésiter ! »

OTR – Question bonus : envisagez-vous de revivre cette aventure ?

Stéphanie – « Nous en parlons souvent. Cette fois, peut-être que nous organiserons un repas pour financer une partie du voyage 😉 ! »

Laisser un commentaire