Bună ziua ! – Retour sur la session Mai 2019 de On The Road a Game

On The Road a Game - Session Mai 2019

« Nous partons ensemble pour la… Transylvanie. La Transylvanie – et la Valachie, c’est une région qui se trouve au centre de la… Roumanie ! »

C’est un rituel. Une des premières phrases prononcées par Jean-Marie à l’aéroport, une fois toutes les équipes rassemblées. Et elle provoque, chaque fois, la même émotion. Le même sentiment bizarre qui mêle joie d’enfin connaître la destination du voyage, appréhension de ce qui va se passer durant les prochaines heures et excitation de découvrir ce fameux terrain de jeu…

« Oooh! »

« Aaaah! »

Les réactions des équipes sont à l’image de ce sentiment : à la fois impatientes, intriguées et joyeuses.

Les équipes, justement.

Rembobinons un peu…

Les équipes de la session Roumanie 2019 On The Road a Game

Elles sont au nombre de 7 pour cette session Mai 2019 de On The Road a Game.

7 équipes et 2 tendances très nettes:

  • C’est une session très, très féminine puisque 6 des teams sont 100% filles, pour 1 seule de garçons.
  • C’est une session très, très belge puisque 4,5 équipes (notez le 1/2 !) nous viennent de Belgique.

Qui  sont-elles?

Equipes Session Mai 2019 - On The Road a Game

  1. Les Estelle.
    On ne les présente plus. Elles ont illuminé de leurs sourires et de leurs fous-rires la saison 2018 de Pekin Express. Si vous apprenez seulement dans cet article leur participation à cette session de On The Road a Game, vous avez un petit train de retard. Pour le rattrapage, c’est par ici, avec l’interview Voya-Joueuses des deux Estelle :).
  2. Les Choux Bidous.
    L’une est surnommée Chou. L’autre parle sans complexe de son Bidou. Elles sont Bruxelloises et dotées d’un humour -vous l’aurez deviné – et d’une bonne humeur à toute épreuve.
  3. Les Fées No Men.
    Amies et complices… l’une d’entre elles vit là sa toute première expérience de voyage à l’étranger. Quand elle se lance, c’est directement pour le grand saut!
  4. Laure et Julie.
    Une généreuse,curieuse, joueuse; l’autre sportive, aventurière,souriante. Un goût de découverte en commun devenu une belle histoire d’amitié. Elles sont à la recherche d’un challenge de taille pour sortir de leur zone de confort.
  5. Les Happy Feet.
    Troisième équipe 100% belge de l’aventure. Seule équipe de 3 voya-joueuses, aussi. Pétillantes, à la recherche de challenges et d’aventure, elles ont été intriguées quand les Estelle ont annoncé leur participation et se sont lancées sans se poser trop de questions.
  6. Anna et Laurie.
    Le premier binôme d’inconnues. Une Belge (forcément) et l’autre Provençale, installée depuis peu à Paris. C’est Laurie qui, la première, nous a demandé s’il était possible de vivre l’aventure On The Road a Game dans ce format, suscitant par la suite bien des émules – dont sa partenaire d’aventure Anna.
  7. Les KGBelges.
    K comme Karim. G comme Gabriel. Encore deux Belges, donc. Le premier a déjà participé à une session On The Road a Game (c’était en 2017, avec son épouse). Le second est bien connu des fans de Koh Lanta : il est allé jusqu’aux mythiques poteaux lors de la saison 2016! Comme Anna et Laurie, ils ne se sont jamais rencontrés avant cette aventure…

Que le voyage-aventure commence !

Voilà pour les protagonistes de cette session Mai 2019 de On The Road a Game. 15 Voya-Joueurs.ses qui s’envolent donc pour la Roumanie, où les attendent les défis du jeu On The Road a Game. Plus que quelques heures de vol et une fois dormir avant de se lancer sur les routes de la Transylvanie…

C’est du moins ce qu’ils/elles croient.

On The Road a Game Mai 2019 - Autostop

Car, dès l’arrivée à Bucarest, vient la première surprise. Le jeu démarre immédiatement. Juste le temps d’un repas, d’un briefing, d’un moment de préparation entre équipes et c’est parti! L’aventure n’attend pas. Les échanges avec les Roumains non plus.

« Bună ziua ! » (A prononcer avec un fort accent français… ou belge, c’est selon !)

« Savez-vous où ceci se trouve? » (A traduire dans un anglais parfois approximatif)

« Pouvez-vous nous y emmener? » (Aussi testé en italien, en espagnol, en croate, en allemand…)

« Vous allez bien dans cette direction? »

« Oooh! S’il-vous-plaît, juste quelques kilomètres… »

Les tactiques divergent. Les routes aussi. Mais l’enthousiasme est un point commun.

Recherche de logement - On The Road a Game Mai 2019

Les premiers défis sont relevés rapidement. Les heures passent à une vitesse folle.

Vient, déjà, le moment de trouver le premier logement de l’aventure.

Si certaines trouvent rapidement – au point d’être surprises par cette hospitalité spontanée, d’autres ne s’installeront dans une chambre d’hôtel (offerte par un passant… puis remboursée par le gérant !) que très tard dans la soirée.

Et, déjà, on assiste aux premiers gestes de solidarité entre équipes, quand un des binômes propose à une équipe encore sans toit de partager la chambre gentiment mise à disposition par une famille bucarestoise.

La suite ?

Permettez-nous de ne pas trop en dire. C’est que le mystère, l’inconnu, la surprise font partie intégrante de l’expérience On The Road a Game…

Kilomètres, images et émotions

On The Road a Game Mai 2019

Sachez juste que ça se compte en dizaines de kilomètres de marche, en centaines de kilomètres d’auto-stop et de transports en commun, en milliers d’images immortalisées sur téléphone, GoPro ou dans les mémoires de nos participant(e)s.

Et puis il y a ce nombre incalculable de sourires, d’échanges, de surprises.

Cette voiture qui s’arrête quand on n’y croyait plus.

Ce chauffeur qui se prend au jeu et bouleverse son planning de la journée pour faire quelques kilomètres  – et défis – de plus.

Ces concurrents qu’on croise à proximité d’un challenge et qu’on embrasse comme des amis qu’on n’a plus vu depuis des siècles.

Cette musique improbable sur laquelle on ne peut pas s’empêcher de danser.

Ce camion d’un autre âge dans lequel on monte sur la pointe des pieds.

Ce plat étrange qu’on n’ose pas refuser de goûter.

Ces paysages inattendus qui se dévoilent au détour d’un lacet de montagne.

Cet étranger qui dit non mais qui a tellement envie de dire oui.

Et puis celui qui dit oui.

Celui qui ouvre sa porte, qui ouvre son cœur.

Celui qui partage une chambre, un coin de table, un canapé.

Celui qui, sans distinction d’âge, de profession, de classe sociale, a juste envie d’aider, de faire plaisir.

Celui qui provoque cette bouffée d’émotion indescriptible.

Celui qui rassure.

Celui qui rappelle que le sourire appelle le sourire et que la gentillesse est partout si on la cherche bien.

De leurs 4 jours d’aventure, de leurs 5 jours de voyage, ce sont ces moments-là qui ont le plus marqué nos Voya-Joueurs.ses.

Ça tombe bien: c’est dans l’espoir de créer ce genre de moments qu’est né le concept On The Road a Game

 

Et vous, quand venez-vous voya-jouer avec nous ?

Je m'inscris !

Laisser un commentaire